Stéphanie Upparin

Évidence Capture, photographe de mariage haut de gamme

Chic et bohème

Dernière mise à jour:

Stéphanie Upparin habite tout près d’un vieux village médiéval à Carros, non loin de Nice, dans les Alpes Maritimes. En couple avec son mari depuis déjà 22 ans et mariée depuis 15 ans, elle est également la maman de trois enfants de 19 mois à 14 ans.

C’est après la naissance de son deuxième enfant qu’elle souhaite aborder sa vie de famille autrement. Véritable passionnée de photographie depuis toute petite, toujours son appareil à la main, elle était à la recherche d’un nouveau projet lié à la photographie et devenir photograhe de mariage haut de gamme lui est apparu comme une évidence.

Elle commence alors une formation auprès d’un professionnel afin d’apprendre la technique et toutes les petites ficelles du métier de photographe. Une manière pour elle également de se sentir légitime en qualité de photographe professionnel et de se rassurer sur ses capacités.

C’était il y a 6 ans, et Évidence Capture est né.

Pour obtenir des photos les plus naturelles possibles et mettre en valeur chaque personnalité, elle s’arrange pour les mettre à l’aise, les sécuriser et créer un climat de confiance. Elle est aussi très attentive à ce que l’on appelle « le paraverbal » pour encore mieux les comprendre et les guider.

Son objectif est de faire en sorte que leur expérience soit la plus agréable possible et que ce moment partagé devienne un merveilleux souvenir.

En quête perpétuelle d’équilibre pour être efficace dans son travail tout en restant suffisamment présente pour sa famille, elle met en place une organisation rigoureuse pour maintenir cette harmonie. Pas toujours facile lorsque que l’on va à 1000 à l’heure dans sa tête et que les projets fusent. C’est sa famille qui lui permet de rationaliser ses pensées et de garder un ancrage sur ce qu’il y a de plus précieux.

Le choix de proposer des prestations haut de gamme est pour elle un moyen de produire du travail de qualité et de prendre le temps de bien faire les choses. Prendre le temps avec chaque client, les conseiller, dénicher les plus jolies créations pour les séances, organiser le rétroplanning pour optimiser au mieux les photos en reportage de mariage, de faire un tri rigoureux des photos et prendre le temps de travailler chaque photo avant de les livrer.

Pour ce faire, elle limite volontairement le nombre de séances ainsi que le nombre de mariages chaque année pour donner à chaque fois le meilleur de soi-même, et entretenir cette passion au fil des années et rester disponible pour ses enfants.

Son logo représente un arbre de vie avec un Humain au centre. Il représente son contact avec la nature et les animaux, qui lui apporte apaisement, ressource, connexion et fascination. D’ailleurs, au grand désespoir de son mari, elle laisse pousser librement les plantes comme elles le souhaitent. Chez elle, les légumes sont en cage pour les protéger des poules qui sont en liberté.

photographe mariage nice
© Evidence Capture
Photographe mariage haut de gamme
© Evidence Capture
mariage haut de gamme Nice
© Evidence Capture
Photographe mariage nice
© Evidence Capture

Pourquoi t’es tu spécialisé dans le mariage haut de gamme, et comment as-tu commencé dans la photographie de mariage?

Il y a en effet plusieurs spécialités en photo telles que le culinaire, l’immobilier, le paysage, l’animalier, la mode, l’automobile, le sport, le portrait…

Étant passionnée par l’Humain et animée par l’authenticité, il était tout naturel pour moi de me tourner vers la photo de portraits, vers même, la photo de moments vrais en famille. Les mariages m’offrent une grande dose de bonheur (et de stress aussi …) qui fait que même si à la fin d’un mariage je ne sens plus mon corps et que je suis épuisée et bien, j’ai tout de même hâte d’être au mariage de mes prochains mariés.

Je prends beaucoup de plaisir à partager avec mes mariés et leurs invités toutes ces émotions fortes. Je suis honorée de la confiance qu’ils m’accordent en me confiant cette lourde responsabilité de capter et restituer ces émotions et d’être la garante des souvenirs de cette journée unique en étant au cœur de l’action.

Combien de mariages as-tu déjà couvert ?

À ce jour, j’ai couvert 71 mariages. 

Quel matériel utilises-tu et penses que celui-ci influence ta manière de photographier ?

J’utilise en majorité du matériel Canon. J’ai un boitier 5D mark IV et un 5D mark III
Chaque appareil et objectif donnent un rendu différent. Il est certain que cela influence ma manière de photographier.

J’ai une grande préférence pour mon objectif Canon 24/70 f2.8 pour les mariages, car il est très polyvalent et permet de très vite s’adapter aux situations pour capter des photos en life style. J’aime aussi beaucoup mon Sigma Art 85 f/1.4 pour faire de beaux portraits.

Où puises-tu ton inspiration ?

Mon inspiration principale vient de mes modèles et des lieux dans lesquels nous sommes. J’aime faire de « la photo d’opportunité ». Des photos instinctives, quand lorsque mon œil se pose et où je me dis, là ça fera une magnifique photo. 
Je suis fan du travail de Beatrice de The Quirky pour ses photos très naturelles et remplies d’émotions.

mariage haut de gamme Nice
© Evidence Capture
Photographe mariage haut de gamme
© Evidence Capture

As-tu déjà reçu une récompense pour ton travail, et penses-tu concourir pour en obtenir une ?

Je ne me suis pas inscrite à des concours jusqu’à présent. Il est possible que je le fasse lorsque je j’intégrerai à mon agenda du temps pour me poser, et essayer de proposer mes photos. 

Réponds-tu à toutes les demandes, ou tu sélectionnes les futurs mariés en cohérence avec ton travail ?

Les futurs mariés qui me contactent le font soit sur recommandation, soient ils étaient présents sur un précédent mariage que j’ai couvert ou m’ont trouvé sur les réseaux sociaux la plupart du temps. En général, ils me contactent parce qu’ils aiment le style de photos et qu’ils me font confiance pour les mettre à l’aise et obtenir ce résultat.

Il m’est arrivé que l’on me demande de changer ma colorimétrie pour que le style s’accorde à un lieu par exemple. Dans ce cas, je préfère que les futurs mariés s’orientent vers un autre photographe dont le travail leur correspond, pour qu’ils soient pleinement satisfaits.

Le style et la colorimétrie de mes photos sont l’identité même d’Évidence Capture. Cela correspond à ma personnalité et j’ai fait le choix de produire un travail qui me ressemble.

Comment trouves-tu tes futurs mariés, tu fais du marketing, ou as-tu de la chance ?

Je ne fait pas une fixation sur le marketing, car c’est très différent avec le mariage haut de gamme. Je travaille régulièrement avec un réseau de prestataires de mariage et de lieux avec qui nous partageons les mêmes valeurs. Il est fréquent que des futurs mariés me contactent sur leur recommandation. 

D’autres me contactent, car ils m’ont déjà vu travailler sur un mariage ou encore par bouche à oreille. Ils me trouvent également via les réseaux sociaux. 

Comment prépares-tu ton reportage avec les futurs mariés, et quels conseils ou directives, leur donnes-tu pour réussir ta mission ? 

Dès qu’ils ont décidé de me choisir, je leur pose des questions très précises sur leurs souhaits et l’organisation. Je rédige ensuite un rétroplanning photo en tenant compte de mon expérience pour le timing, les imprévus, la luminosité, les contraintes.

Cela permet d’ajuster l’organisation si besoin et ainsi bénéficier du temps suffisant pour avoir de belles photos tout au long de la journée. Je partage avec eux aussi tous mes conseils et astuces ainsi que mon réseau de professionnels pour faire de cette journée un rêve. 

Nous travaillons aussi en amont sur l’organisation de la séance de photo de groupes. 
Un rendez-vous est prévu quelques jours avant le mariage pour faire le point sur les derniers détails et le repérage des lieux ensemble. 

mariage haut de gamme

Tu te considères plus comme un observateur ou une metteuse en scène ?

Je suis les deux à la fois. Observatrice des moments de complicité, des moments plus formels… Et je deviens metteuse en scène lorsque je compose les images que ce soit avec le premier ou l’arrière plan. Comme lorsque je guide mes mariés pendant la séance de couple ou de groupe par exemple. 

Dirais-tu que chaque mariage est différent, et si oui, sous quelle forme ?

L’organisation d’une journée de mariage est relativement classique, timing, célébrations, prestataires… Et pourtant, je peux affirmer que chaque mariage est différent. 

C’est bien la personnalité de chaque couple qui va donner la dynamique au mariage. Les invités aussi vont participer à l’ambiance à leur manière. Il peut y avoir des mariages très émouvants, solennels, très joyeux, avec beaucoup de surprises, ou encore d’autres tout ça à la fois. 

C’est pour cette raison que même si l’on retrouve mon style sur les photos, tous mes reportages de mariage sont différents et racontent la journée unique de chaque mariage et resteront fidèles à la personnalité de mes mariés.

Quels sont tes lieux et moments préférés pour tes prises de vue lors d’un mariage ?

J’adore les préparatifs, car c’est un moment privilégié avec les futurs mariés où beaucoup d’émotions se mélangent. C’est au moment des préparatifs que je prends le temps de mettre en scène tous les accessoires pour les mettre en valeur. C’est aussi le moment propice pour me fondre dans le décor et où tout le monde s’habitue à ma présence.

J’aime aussi énormément la séance de couple. Cette parenthèse pendant laquelle les mariés se retrouvent seuls (ou presque), un moment où la pression retombe, où ils décompressent et où l’on s’amuse. Je préfère réaliser les photos de couple juste avant la couche du soleil. À ce moment-là, le soleil est plus doux, rasant et les mariés sont enveloppés dans une lumière chaleureuse.

Quels sont pour toi, les moments clé dans la journée des mariés ?

Les préparatifs, les cérémonies, la séance photo de couple, l’ouverture de bal et l’arrivée du gâteau.

Avec l’expérience, tu as acquis une signature qui t’est propre, comment as-tu travaillé et trouvé ton style, et quelle approche lui donnes-tu ?

À chaque post traitement, j’analysais mes photos, qu’est-ce que j’aurais pu améliorer ? La composition, le cadrage, l’angle, la gestion de la lumière. Puis au mariage suivant en prenant les photos, je repensais à ces autocritiques et j’essayais de faire mieux. 

Ensuite, je me suis concentrée sur les sujets, quelles sont les attitudes que je préfère, quelles poses ou pas de pose justement, ma gestion des photos de groupe. J’ai aussi fait de nombreux essais en post traitement avant de trouver un style qui me convienne. 

L’approche de mon style d’aujourd’hui se rapproche du style moody. C’est un style qui met en valeur les expressions du visage des sujets, ce sont des photos dynamiques, authentiques, et dans une colorimétrie chaude et peu saturée.

Cependant, mes photos sont plus lumineuses que ce style moody, car je trouve que ça apporte de la gaieté et je souhaite que mes photos de mariage soient joyeuses et reflètent le bonheur ressenti pendant cette journée. 

Penses-tu que la photographie de mariage a évolué ces dernières années, et de quelle manière ?

Je pense que la photographie de mariage a évolué ces dernières années en effet. Les mariés veulent des photos plus naturelles, prises sur le vif, que le reportage de mariage raconte l’histoire de leur journée.

As-tu un ou plusieurs axes à améliorer dans ton travail photographique ?

Prendre beaucoup moins de photos ! On dit qu’avec l’expérience, on prend moins de photos. Pour moi, c’est tout l’inverse. Je sais tellement à l’avance les photos que je souhaite obtenir, que je me poste souvent en « embuscade » et je commence à prendre des photos, car je sais qu’il va se produire quelque chose qui m’intéresse, que ce sera un moment furtif et que je veux absolument le capter. Du coup, ça représente un travail énorme de tris en post traitement.

La lumière est importante en photographie, tu es plutôt lumière naturelle, flash, ou les deux ?

Je préfère 1000 fois la lumière naturelle.

Quelles sont tes solutions en cas de mauvais temps ?

L’avantage lorsque l’on est photographe sur la Côte d’Azur, c’est qu’il n’y a pas souvent de pluie le jour d’un mariage. Cela a dû m’arriver seulement deux ou trois fois. Dans ce cas, je suggère de prendre des parapluies transparents pour faire quelques photos en extérieur sous la pluie.

Nous pouvons aussi trouver un lieu couvert tout simplement. Parfois, il suffit aussi de s’adapter et d’attendre une accalmie pour en profiter pour aller faire nos photos.

T’arrive-t-il de couvrir un mariage avec un second photographe, et si oui, comment le choisis-tu et comment travaillez-vous ensemble ?

Il m’est déjà arrivé en effet de travailler avec un second photographe en mariage. Je m’assure que nous avons le même style de prise de vue et la même sensibilité. Je m’assure également qu’il s’agit d’une personne de confiance et qu’il sache se faire discret. 

Chacun aura ses propres objectifs (les mariés, la décoration, invités…). Cela permet d’avoir des angles différents de prises de vues et lorsqu’il y a beaucoup d’invités, d’être assuré de pouvoir prendre tout le monde en photo. Je me charge ensuite du post traitement de l’ensemble des photos pour assurer la cohérence du reportage.

La photographie de mariage est unique et importante, tu ne peux pas te permettre de rater ou de perdre un moment crucial de la journée, comment assures-tu d’être toujours au bon endroit au bon moment, et comment sécurises-tu ensuite tes photos ?

Avec l’expérience, on sait à l’avance ce qu’il va se passer et on connaît les moments clé.
Je suis informée du déroulé de la journée jusqu’au moindre détail : un enfant qui amène les alliances, des jets de pétales, le timing du lancer de bouquet, les surprises prévues, les animations, etc.

Quelle est la chose la plus folle que l’on t’ait demandé, et/ou que tu aimerais réaliser avec des mariés ?

Je n’ai pas eu de grande extravagance pour le moment. Ce qui a été le plus sport à réaliser est une demande des mariés qui souhaitent la photo de groupe avec tous les invités en forme de cœur. Je rêve que des mariés m’emmènent en montagne pour un mariage sous la neige ou en forêt.

Quel est, d’après toi, le secret d’une belle photo de mariage ?

La simplicité ! Être là au bon moment pour capter la complicité et sentir l’amour dans un regard entre les mariés.

Les gens ne se marient pas toute l’année, comment te prépares-tu chaque saison, et que fais-tu entre temps pour entretenir ta passion, ton travail ?

Mon activité continue toute l’année, car je suis également spécialisée dans la photo de grossesse et nouveau-né. Je réserve les mois de juin à septembre aux mariages et le reste de l’année aux autres séances photo.

Appliques-tu le même style, la même manière de travailler pour tes autres missions photographiques ?

J’essaie de garder une certaine cohérence dans le traitement de mes photos dans tous les types de séances. Pour les séances grossesse et nouveau-né, je propose un mix entre le posing et la photo life style. 

J’aime bien mettre en scène les bébés et les futures mamans pour de belles photos travaillées et j’aime aussi les prendre en photo dans leur quotidien, de manière plus naturelle. Ou sur un canapé, en allaitant. 

Pourquoi avoir choisi de proposer tes services dans cette ou ces thématiques ? Y trouves-tu des similitudes ?

Je n’arrive pas à choisir entre le mariage, la grossesse et les nouveau-nés. Pour moi, cela fait partie d’un tout car c’est la continuité de la famille, que les enfants arrivent avant ou après le mariage.

Merci Stéphanie d’avoir pris le temps de te présenter à mes lecteurs, de partager ta passion et répondre à toutes mes questions. J’ai eu la chance de te connaitre à tes débuts, et je peux dire que ton travail est aujourd’hui vraiment remarquable.

Pour contacter Evidence Capture, suivez ce lien.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Virusphoto est un blog d’actualité et d’inspiration photo, avec un forum dédié aux passionnés de photographie numérique.

Nous suivre sur les réseaux sociaux