test trépied TC2335

Test trépied de voyage TC2335 en carbone de KenFaith

Éditorial : Frédéric Hiard
Produit acheté : oui
Liens affiliés : oui

Pour vous présenter le trépied TC2534 de K&F, j’emporte mon joujou en carbone de 850 grammes sur le skate Park de Vichy. Cela fait à présent plus de trois ans que j’utilise ce trépied de voyage, il m’a suivi partout dans le monde. Je peux donc vous dire qu’il est robuste et résistant aux éléments extérieurs.

Très compact, il me mesure plus que 34.5 cm replié, et se déploie sur une hauteur de 134.8 cm à l’aide de ses 4 brins. Sa mise en place est très facile, et le plateau rapide très maniable. J’apprécie particulièrement sa visserie qui ne nécessite pas d’avoir une pièce de monnaie sur soi, et le renfort en caoutchouc qui protège et agrippe parfaitement mon boîtier sans l’abîmer.

Rien que ces premières lignes devraient suffire à la plupart d’entre vous si vous avez besoin d’un trépied très léger et compact pour vos escapades, qui respecte votre budget (Moins de 149€) et vos exigences en terme de fabrication. Vraiment, sans hésiter, achetez-le. Pour les plus septiques, continuons…

test trépied carbone K&F
Le trépied carbone de KenFaith mesure moins de 35 cm, et est livré avec une sacoche de transport.
Plateau rapide en métal type Arka-suisse
Les brins du trépied sont totalement libres
Tiges en fibre de carbone d’une finition exemplaire

Sorti de sa boîte, le trépied TC2335 a fière allure et toutes ses caractéristiques sont mises en évidence au premier coup d’oeil : construction sérieuse, faible encombrement, un plateau rapide en métal de type Arca-Suisse, est une colonne centrale pouvant être inversée. Bref, c’est un trépied qui semble être, au moins sur papier, la solution parfaite pour n’importe quel photographe.

Le trépied TC2335 est livré avec un sac de transport étonnamment robuste avec une poignée et une bandoulière. À l’intérieur se trouvent le trépied, une notice et des clés Allen pour l’entretenir. Il y a aussi un ensemble de vis de remplacement. Rien n’est laissé au hasard.

Le trépied TC2335 sur le terrain

Le trépied de voyage TC2335 bénéficie de 4 brins capables d’osciller complètement vers l’extérieur grâce à un système qui déverrouillent totalement ses jambes, ce qui le permet de s’adapter à n’importe quel terrain. Doté d’une colonne inversible, les prises de vue les plus créatives deviennent simples et efficaces.

Ses jambes en carbone sont, pour moi, de qualité. Ils sont robustes, rigides et imperméables aux impacts subis par mes nombreux voyages. Le verrouillage de brins se fait à l’aide de couronnes concentriques que l’on doit dévisser d’un quart de tour. C’est à peine plus long qu’un système à clapet, mais c’est aussi plus durable dans le temps.

La colonne centrale peut être ajustée plus haut et plus bas d’environ 30 cm avec facilité, ce qui est idéal pour des ajustements rapides de hauteur. Il est également possible d’inverser la colonne pour des prises de vue à ras du sol. À son extrémité, on retrouve un crochet qui permet d’y accrocher son sac ou tout autre objet permettant de le lester.

Les jambes permettent toutes les positions libérant ainsi votre créativité.
Le crochet de la colonne centrale permet de lester le trépied.

La rotule du trépied carbone K&F TC2335

La rotule boule (ou tête à bille) permet toutes les rotations, dessous, un marqueur de degré, une boussole pour bien orienter votre objectif si besoin, et un niveau légèrement en départ afin d’avoir toujours un œil dessus même avec un gros boîtier. Une molette permet de régler tout ça d’une seule main. Le tout est en métal, la rotation est fluide et son plateau rapide, en métal lui aussi et de type Arka Suisse, se glisse dans des rails que l’on ouvre et ferme pour le verrouiller.

Le poids maximum supportable mentionné par KenFaith est de 12kg. Je l’utilise avec mon Fuji XT-3, parfois monté d’un 70-300 mm, soit plus de 1 200 grammes à eux deux, et il ne bronche pas. Il faudra cependant faire attention aux rafales de vent, il m’est arrivé que le trépied bascule lors d’une séance photo en montagne, mais à ma charge, je ne l’avais pas lesté !

Le trépied carbone TC2335 de K&F s’adapte au terrain très facilement
Passer d’une prise de vue au ras du sol à une hauteur d’homme est un jeu d’enfant pour le TC2335.

Vous attendez sans doute que je vous donne mes points négatifs. Et bien, je n’en trouve pas. C’est le trépied qui me suit partout, il est tellement léger que je vérifie constamment s’il est bien amarré à mon sac. 850 gr, c’est le poids de deux canettes de soda ! En voyage, c’est le top, il rentre même dans mon sac cabine.

Il a survécu au vent du désert Marocain, la pluie à New York, le froid à 3 500 m et tout a résisté, du moindre bout de plastique, à ses 8 couches de fibre de carbone. Alors, non, désolé, je n’ai rien à lui reprocher.

Système de vis du plateau rapide bien pensé
Rotule boule fluide et bien équipée.

Avec ce trépied, vous pourrez non seulement l’emporter partout sans vous soucier de son poids et de son encombrement, mais il vous permettra aussi de stabiliser vos photos dans toutes les circonstances. Que cela soit pour des prises de vue nocturne, des pauses longues en journée ou pour photographier le ciel, vous poser tranquillement lors d’une sortie nature ou un événement sportif, et aussi la macrophotographie grâce à sa colonne centrale réversible.

Avec tous ses arguments, difficile de faire le mauvais choix. D’autant plus que son prix est équivalent à un trépied en aluminium, qui certes sera sans doute plus complet comme le SA254T1 que je vous présente ici, mais avez vous besoin de plus ?

Petit plié, oui, mais grand et costaud au boulot !
Polyvalence
Poids
Stabilité
Construction
4.5

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Virusphoto est un blog d’actualité et d’inspiration photo, avec un forum dédié aux passionnés de photographie numérique.

Nous suivre sur les réseaux sociaux